Pocceschi-Strada

mise en scène
opéra

GIACOMO STRADA

Après avoir suivi une formation à l’Accademia di Bella Arti de Florence et à la Képzömüvészeti Föiskola de Budapest (diplômé en sculpture en 1995), Giacomo Strada travaille en tant que sculpteur et comme designer pour différentes maisons de mode.

En parallèle, il fonde avec le metteur en scène et acteur Silvano Voltolina et l’écrivain, acteur et metteur en scène Filippo Timi, la compagnie théâtrale Bobby Kent & Margot qui fait ses débuts avec le spectacle “Casa” en 1997.
Également à partir de 1997 il crée les installations/performances “Sophia delle stanze” e “Hamlet è morto, Hamlet è morto, Hamlet è morto”.

En 1998 il réalise pour Cesare Ronconi (Teatro Valdoca)la scénographie de “Parsifal Piccolo”.

En 1999 il signe la scénographie de “Medea” de Daria Panettieri, mis en scène par Filippo Timi.
Toujours en 1999, il crée des accessoires pour la “Genesi – From the museum of sleep” de la Societas Raffaello Sanzio.

S’ensuit une période de recherche autonome qui débouche sur la création de travaux théâtraux tels que “Jenkins”(2000) et la série performative “Sciara”(2004/2005).

En 2003, il est responsable de la restauration du Teatro Verdi de Cesena, créé en 1874 et anciennement Teatro Giardino.

En 2006, il signe la scénographie de “Porpora – una suite barocca” de Nico Note avec le metteur en scène Francesco Micheli.
De 2007 à 2012, il travaille avec Romeo Castellucci en tant que collaborateur à la scénographie pour “Trilogie de La Divine comédie”, “Io penso”, “Sul concetto di volto nel figlio di Dio”, “Parsifal”, “Persona”, “Il velo nero del pastore”.
En 2010 il collabore avec Chiara Guidi à la scénographie de “L’ultima volta che vidi mio padre” pour la Societas Raffaello Sanzio.

En 2011, il rencontre Sandra Pocceschi avec qui il entame une collaboration. En février 2015, ils conçoivent et réalisent la mise en scène de “L’enfant et les sortilèges” à l’Opéra National de Montpellier. Leur collaboration avec l’Opéra de Montpellier se poursuit avec la création de “L’hirondelle inattendue” de Simon Laks en diptyque avec la reprise de “L’enfant et les sortilèges” en 2015, la mise en scène du “Stabat Mater” de Dvorak en 2017, puis du “Manfred” de Schumann.

En 2018, ils présentent une version scénique du “Peer Gynt” de Grieg à l’Auditorium de Lyon. En 2018, ils mettent en scène “Le garçon et le poisson magique” à l’Opéra National du Rhin.

En 2019 Ils réalisent un performance intitulée “ Gibt es kein Hinüber ?” au Centre Pompidou Metz, et “Cenerentolina” d’après Rossini au Grand Théâtre de Genève, production reprise en 2021 et 2023 à l’Opéra National du Rhin.

En 2021, ils mettent en scène “Werther” de Massenet à l’Opéra de Nice, et en 2022 “ Les rêveurs de la lune” de Howard Moody à l’Opéra National du Rhin.

En 2022 et 2023, ils sont artistes en résidence à l’Opéra Grand Avignon, et y mettent en scène “Idomeneo” de Mozart, la reprise en français des “Rêveurs de la lune” de Howard Moody et une performance théâtrale en partenariat avec le Théâtre des Halles, “Aria”.